8 idées pour impliquer les parents d’élèves

8 idées pour impliquer les parents d’élèves

Quelle place donne-t-on aux parents d’élèves dans notre classe ?

Cette place peut être très différente selon l’équipe et selon le milieu socio-culturel dans lequel est l’école. Généralement,  les parents sont invités aux spectacles, à quelques réunions, et à des journées portes ouvertes. On les sollicite de temps en temps financièrement en achetant des photos, des bulbes de fleurs, ou des objets personnalisés. Ils sont encouragés à participer à la kermesse, et on en désignent certains comme accompagnateurs lors des sorties. On invite les représentants des parents d’élèves aux conseils d’école. C’est à peu près tout. (J’entends déjà certains collègues s’exclamer que c’est déjà trop !)
Le reste du temps, beaucoup d’écoles préfèrent les garder à distance. Cela ne les empêchent pas pour autant de se plaindre du manque d’implication des parents, ou bien de critiquer l’implication de certains jugée comme intrusive. Les enseignants se plaignent globalement d’un manque de confiance de la part des familles et d’un manque de reconnaissance.

 

Quelle perception du côté des parents ?

De la même manière, de l’autre côté du portail, on entend souvent les parents d’élèves se plaindre d’un manque de communication de la part de l’équipe enseignante. Les méthodes pédagogiques ou le fonctionnement peuvent être violemment critiqués. Beaucoup de parents ont l’impression de ne pas être reconnus dans leur rôle et se sentent infantilisés, incompétents. On peut constater qu’il y a une grande méconnaissance de l’Ecole chez les parents. En effet, ils n’ont, pour la plupart, que le souvenir de leur propre vécu d’écolier. Sur les réseaux sociaux, les critiques pleuvent. Les parents et les enseignants se déchaînent (défoulent?) sur des groupes ou des forums qui leur sont dédiés.

Bref, la relation parents-enseignants est quelque chose de fragile.  Je suis persuadée que la confiance dans l’Ecole est nécessaire pour laisser son enfant y aller sereinement et lui permettre d’apprendre de manière efficace. Selon moi, il est indispensable de cesser cette gueguerre parents/enseignants. Il faut considérer « l’autre camp » comme un partenaire.

Alors comment l’Ecole peut elle inclure davantage les parents d’élèves dans ses projets ? Comment nous, enseignants, pouvons nous faire pour ouvrir la porte de notre classe ?

 

Idées pour impliquer les parents d’élèves

Voici quelques idées que j’ai pu mettre en place, ou que j’ai pu observer ici et là au fil de mes remplacements.

1- Enrichir le coin « écoute » avec des histoires lues et enregistrées par les parents, de la PS jusqu’au CE1.

Voici une super idée pour faire entrer les parents dans la classe… Sans les faire rentrer ! Pour cela, on demande aux volontaires de s’inscrire. On donne à chaque volontaire un album qui sera utilisé au coin écoute en classe, et on lui laisse deux semaines pour enregistrer sa voix via un logiciel gratuit comme Audacity. Le parent peut l’enregistrer chez lui, ou utiliser un ordinateur de l’école ou de la classe à un moment défini avec l’enseignant.
Au début de l’enregistrement, le parent lecteur précise le titre, l’auteur et mentionne « histoire lue par la maman de… ». Il marque une pause ou émet un signal défini avec l’enseignant pour indiquer un changement de page. Les enfants seront fiers d’écouter l’histoire de Papa ou Maman, et de la partager avec les camarades. Impec’ pour les petits coups de blues éventuels des plus jeunes. Et les parents auront la satisfaction de participer de manière agréable, d’être utiles. (à condition de leur expliquer les enjeux du coin écoute de la classe !)

2- organiser régulièrement des ateliers de cuisine en classe de la PS au CM2

En maternelle, je faisais de la cuisine en classe une fois par mois à l’occasion des anniversaires. Systématiquement, je demandais à une maman ou un papa de venir en classe afin de participer à l’atelier cuisine. Ils venaient dès l’accueil du matin et restaient avec nous jusqu’à la récréation. Ainsi, ils pouvaient voir une partie du déroulement d’une matinée. Ensuite, chaque adulte prenait un groupe sur l’une des tables. Les enfants étaient ravis de cuisiner avec l’invité(e) ! Les parents prenaient généralement du plaisir aussi. Ça leur permettait aussi de se rendre compte de la difficulté de gérer 5/6 enfants sur une activité. Je n’ai eu que de bons retours sur ce projet.

Une année, lors de la semaine du goût, nous avions organisé un repas à 2 classes, de l’apéritif au dessert, pour tout l’école (il y avait 5 classes). Ce fut un super projet assez complet : établir le menu ; le budget ; la liste de courses ; la liste du matériel ;  comment se rendre au magasin ; durée du trajet ; faire les achats ; confection du repas par ateliers – comme en maternelle – avec l’aide des parents volontaires.

3- Proposer un créneau « jeux de société » en classe et inviter un parent pour jouer, de la PS au CM2

On peut très bien banaliser le dernier créneau horaire d’une journée pour faire… des jeux de société en classe ! A cette occasion, on peut établir un calendrier pour inviter au moins une fois chaque parent. Au programme, découverte des jeux (de moins en moins utilisés au sein des familles), respect des règles, partage, mais aussi apprentissages ! oui oui !

4- Mettre en place des projets où le public est le bienvenu 

Cirque, danse, gym rythmique, théâtre, chorale, mini concert… Et ne pas attendre forcément la fin de l’année pour faire une représentation devant les parents !

5- Profiter du métier ou de la passion de certains parents pour les faire intervenir en classe.

Une collègue avait par exemple invité deux parents passionnés par l’histoire, notamment la 2ème guerre Mondiale, pour montrer des uniformes d’époque, et raconter ce qu’ils savent… Une autre avait fait un projet autour du pain et avait emmené sa classe dans la boulangerie d’un papa… Moi, j’avais dans ma classe de CM1 CM2 une maman qui travaillait dans la communication d’un centre de tri des déchets de la ville. J’ai pu emmener mes élèves visiter ce centre avec la participation de la maman. Elle m’avait aidée à préparer le projet autour de la gestion des déchets du début à la fin. On peut imaginer aussi qu’un parent pompier peut venir animer une séance de secours à la personne, ou faire visiter la caserne… Bref, tu as compris. Faire entrer des parents dans la classe, ça peut être très utile !

 

6- Faire des APC un moment d’échanges entre les enfants et leurs parents.

Dans une école maternelle où j’ai travaillé, une collègue avait eu l’idée de profiter du temps des APC pour proposer une sorte de table ronde, où les parents pouvaient venir échanger sur les thèmes de la parentalité et sur l’accompagnement de son enfant dans le rôle d’élève. Au sein de ces modules, elle proposait aussi des temps où le parent pouvait venir « jouer » avec son enfant, découvrir des jeux éducatifs exploitables à la maison… Ce projet, validé par l’IEN, a permis à certains parents de se reconnecter avec leur enfant, d’établir un lien de confiance avec l’enseignante et l’école qui n’était plus source de craintes pour certains. Ma collègue a eu beaucoup de retours positifs de ces moments d’échanges.

 

7- Organiser des portes ouvertes.

Je suis passée dans une école où l’équipe enseignante organise chaque année des portes ouvertes vers les vacances de Février. Exceptionnellement, les portes s’ouvrent à partir de 16h30 jusqu’à 18h30, et les élèves peuvent venir avec leur famille visiter l’école et les classes. A cette occasion, les productions des enfants sont exposées, et un goûter est offert. C’est l’occasion de discuter avec certains parents de manière informelle, ce qui contribue à instaurer une certaine confiance mutuelle. Par contre, cela suppose que les enseignants doivent être disponibles (bénévolement hein), et puisque cela se fait en dehors du temps scolaire, j’imagine qu’il faut demander l’accord à la mairie, et se renseigner sur ce qui est autorisé dans le cadre du plan vigipirate… Idée à prendre avec des pincettes donc !

8- Utiliser les nouvelles technologies

Oui, c’est vrai, cela demande du temps de créer un blog de classe ou d’école. Il faut un peu de connaissances et ça demande de chambouler ses habitudes pour utiliser un Espace Numérique de Travail (ENT) Oui, on a parfois l’impression que peu de parents s’y intéressent. Mais créer un blog ou utiliser un espace numérique de travail est une façon intéressante d’ouvrir virtuellement l’école aux parents, tout en ayant un intérêt pédagogique pour les élèves. Je n’ai pas encore eu l’occasion d’expérimenter moi-même cela. Mais de plus en plus d’enseignants s’y mettent, et les plateformes d’hébergements se multiplient. Il est certain que j’essayerai lorsque j’en aurai l’occasion.

Qu’est-ce qu’un ENT ? Quels intérêts ? Quelles sont les obligations légales ? Pleins d’infos sur le site de l’académie d’Amiens

Voici le lien de Beneylu School, ENT utilisé par pas mal d’enseignants qui a l’air simple et complet. D’ailleurs, une Maîtresse « youtubeuse » en parle en détails en vidéo ici

Plus simplement, vous pouvez aussi communiquer avec les familles par mail, en plus du cahier de liaison. Cela a l’avantage de gaspiller moins de papier, et d’être quasiment dans l’instantané. On gagne du temps à pianoter un mail à une liste de diffusion avec accusés de réception avec son ordinateur, sa tablette ou son smartphone. Les parents divorcés sont mis au courant en même temps, et on perd moins de temps le matin à vérifier chaque cahier. Moi j’adore  !

 

Textes de référence

Pour finir, concernant la place des parents dans l’école, je vous laisse lire quelques textes issus de EDUSCOL  :

Je te laisse lire cet ouvrage de chez RETZ : Communiquer avec les parents pour la réussite des élèves, de Benjamin Chemouny

Cette liste n’est pas exhaustive et n’a pas la prétention de proposer des idées parfaites. Evidemment, elles sont à adapter en fonction du contexte dans lequel on est.  Mais il me semble important d’insister sur le fait que c’est ensemble que nous serons le plus efficace pour accompagner positivement nos élèves, nos enfants. Cela mérite de faire des efforts, non ?

 

N’hésitez pas à votre tour à agrandir la liste d’idées en laissant un commentaire. Je les rajouterai dans l’article, qui, j’espère sera utile.

 

One thought on “8 idées pour impliquer les parents d’élèves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.